En parallèle des ateliers de remise à niveau des savoirs de base (français, mathématiques, informatique) et des stages en entreprise, le parcours E2C comprend la participation à des projets sociaux, culturels et citoyens (sorties culturelles, ateliers théâtre ou encore activités sportives).

Les projets de l’E2C Nimes

L’atelier Informatique Intergénérationnel

Après deux expériences réussies, l’atelier Informatique Intergénérationnel sera à nouveau mis en place à compter de décembre 2018 dans les locaux de l’E2C R de Nîmes.

Destiné aux seniors souhaitant découvrir ou se perfectionner sur l’outil informatique, ces ateliers seront animés par les jeunes de l’Ecole. Un moment d’échange et de partage !

Voyage en Allemagne

Visite d’un établissement à Berlin, le “Adolf-Reichwein Schule” qui accueille des jeunes âgés de 16 à 25 ans, en décrochage scolaire et leur permet de construire leur projet.

Les actions menées durant l’année

Simul dating Toulouse 25 septembre 2018

Organisé par l’E2C de Toulouse, le Simul Dating annuel des E2C Occitanie a eu lieu cette année à l’Hôtel de Région de Toulouse. Une vingtaine d’entreprises présentes ont joué le jeu afin de mettre les jeunes en situation de recrutement. Les 6 jeunes de l’E2C R de Nîmes, bien préparé en amont ont tous été à la hauteur de l’exercice. Cet évènement a également été l’occasion de visiter Toulouse.

Voyage au Portugal

Dans le cadre des Rencontres européennes des Écoles de la Deuxième Chance , Anturia, Nassourdine, Kelly et moi, Théo, sommes partis une dizaine de jours au Portugal. Accompagnés de Philippe et de quatre jeunes stagiaires de /’École Régionale de Perpignan, à savoir Harmony, Mounir, Kévin et Gaëtan et leur formatrice Hélèna , nous avons vécu une expérience inoubliable.
Lors de ce séjour, nous avons retourné le Portugal à toute vitesse (en despi).

Les rencontres sportives inter E2C Occitanie à Port Leucate 22 et 23 Mai 2018

Football, rugby, tchoukball, Koh Lanta, tir à l’arc et débats…c’est sous un soleil radieux que les jeunes de toutes les Ecoles ont pu s’affronter dans la bonne humeur. Après le repas du soir ils ont même assisté à un concert de Rumba Catalane qui a mis une ambiance de fête

Le projet EPHAD Les Cinq Sens, CGPME 30

Extrait du journal “L’oeil de la chance” numéro 3.

On a rejoint les résidents à l’EHPAD à Garons et on leur a donné notre journal l’oeil de la chance. Ensuite on est monté dans les bus tous ensemble, c’était bien on a pu échanger avec les résidents. Arrivés au pont du Gard, chacun de nous a accompagné un résident en fauteuil ou à pied.On est passé sur le pont, il est grandiose, c’était un grand aqueduc qui acheminait l’eau vers Nîmes.
Puis on a fait un pique-nique préparé par le chef de la maison de retraite (des salades, sandwiches, chips, desserts) on s’est bien régalé.
On a continué notre balade et on est entrés au musée. On a vu comment le pont a été construit, on a aussi regardé des vidéos de la Maison carrée, des Arènes et de la Tour Magne.
Ça nous a beaucoup plu, on a appris plein de choses, on a vu des maquettes des maisons romaines, les outils qu’ils utilisaient et aussi comment ils transportaient les pierres, c’était des esclaves qui construisaient le pont. On a tous beaucoup parlé avec les résidents
autour du pont et des Romains, et ils nous ont raconté leur vie, leurs expériences tout
au long de la balade. Ensuite on est retourné à Garons, c’était déjà l’heure de nous quitter, on s’est dit au revoir et donné rendez-vous pour laprochaine sortie au Haras d’Uzès

Pour de nouvelles aventures …
Maelli, Talia, Badia, Ghiocel, Ayoub, Raja, Magadalena

Le Niger, rencontre avec Sani Magori

Extrait du journal “L’oeil de la chance” numéro 2.

Les 21 et 21 novembre, nous avons accueilli Sani Magori ingénieur agronome de formation devenu réalisateur, qui tourne des films documentaires au Niger. Il était accompagné de Monsieur Moumouni MAMOUDOU, président d’une ONG et secrétaire de la présidence au Niger.

SaniMagori est venu à l’Ecole Régionale de la Deuxième Chance nous présenter son film documentaire «Apprentissages». Il y montrait le Centre de Formation aux Métiers de Dosso qui accueille des apprentis de tous âges. Il voulait nous sensibiliser au sort de la population dans son pays, et nous montrer que nous n’avons pas les mêmes moyens en France. Dans ce film, nous avons découvert des jeunes qui veulent s’en sortir, apprendre un métier et trouver du travail. Nous avons remarqué qu’ils avaient tous l’air soudés et motivés !

Nous espérons pouvoir établir des échanges voire des liens avec les élèves de Dosso.

Website Security Test