Donner une chance aux jeunes sans qualification d’accéder au métier de leur choix

Un taux d’activité faible, un taux élevé de décrocheurs, un « sur-chômage » qui ne diminue pas… La situation des jeunes sur le marché du travail s’est dégradée et leur insertion professionnelle est plus compliquée en France qu’ailleurs en Europe. Le taux de chômage des moins de 25 ans a été multiplié par 3,5 en 40 ans (source : rapport de la DARES et de France Stratégie janvier 2017: http://www.strategie.gouv.fr/sites/strategie.gouv.fr/files/atoms/files/fs-rapport-insertion-professionnelle-jeunes-24012016-web_0.pdf )

Les jeunes en situation de décrochage scolaire qui intègrent l’E2C ont la volonté de trouver un emploi, mais ont souvent une méconnaissance du monde de l’entreprise. L’orientation du stagiaire vers tel ou tel secteur n’est pas définie à l’avance, l’E2C travaille donc avec l’ensemble des secteurs professionnels. Le rôle et l’implication des entreprises dans le projet E2C et dans le parcours des jeunes sont déterminants.

Les entreprises au cœur du dispositif E2C

 

Les entreprises, de la TPE à la grande entreprise, de tous secteurs, peuvent participer à l’accompagnement du jeune vers le monde professionnel. Certaines d’entre elles permettent aux jeunes de visiter leurs locaux et d’échanger avec leur personnel. D’autres choisissent de participer aux jurys qui permettent aux jeunes d’intégrer l’E2C. Tout au long du parcours, l’entreprise accompagne les jeunes et leur permet de bénéficier de stages. Il peut s’agir de stages de découverte, destinés à donner un aperçu du métier, ou de stages plus approfondis qui apprennent aux jeunes le métier qui correspond à leur projet professionnel. À l’issue de ce stage, le stagiaire confirme son projet professionnel et peut entamer un processus de recherche d’emploi ou d’une formation professionnelle qualifiante pour accéder au métier choisi pendant le parcours, si celui-ci ne débouche pas sur une proposition d’embauche.

 

Cette interactivité permanente entre professionnels et jeunes en quête d’insertion favorise le dialogue entre ces deux acteurs en  permettant une meilleure compréhension des attentes de chacun.